Hélène ZANIER &
Pierre-Emmanuel SABOUL
Ostéopathes DO à Lyon 6 et Lons-le-Saunier

Ostéopathie pour règles douloureuses
Dysménorrhée - Syndrome prémenstruel

osteopathie regles douloureuses

Les règles douloureuses, aussi appelées dysménorrhées ou douleurs menstruelles, sont présentes chez beaucoup de femmes. Elles sont majoritairement causées par les contractions et les variations morphologiques de l'utérus pendant la période de règles. Parfois qualifiées d'inévitables pour certaines femmes, ces douleurs durent en moyenne 2 à 3 jours et sont souvent très incommodantes voire invalidantes.
La douleur principalement localisée dans le bas ventre est souvent accompagnée de spasmes, de crampes et/ou de douleurs dans le bas du dos (lombaires, bassin), de troubles digestifs (troubles du transit, ballonnements, inconfort digestif, état nauséeux…), et de stases veineuses (sensation de jambes lourdes, hémorroïdes)…

Des perturbations hormonales expliquent souvent ces désordres, mais des troubles musculo-squelettiques peuvent aussi contribuer à la survenue de douleurs pendant les règles.

Notre approche ostéopathique : mieux comprendre l’origine de certaines règles douloureuses

Au cours de la vie d’un individu, le corps subit des perturbations (traumatismes avec ou sans séquelles, sollicitations répétitives et contraignantes…) qui occasionnent des restrictions de mobilité et des blocages articulaires plus ou moins profonds. Lorsqu’ils sont situés au niveau du bassin et des lombaires, ils peuvent être à l’origine de douleurs prémenstruelles et menstruelles.
En effet, les restrictions de mobilité et les blocages articulaires du bassin et des lombaires diminuent la mobilité générale du petit bassin et de ce fait, des organes en rapport (ovaires, utérus…). Ils peuvent également perturber les systèmes vasculaires (artériel, veineux et lymphatique) et nerveux avoisinants. Dès lors, ils peuvent dans certains cas augmenter le phénomène de congestion de l’utérus (stagnation du sang au niveau de l’utérus) et être à l’origine des douleurs (pré-)menstruelles.

Toutes ces perturbations, même si elles n’en sont pas l’origine, peuvent augmenter les douleurs (pré-)menstruelles, mais aussi être la source de gènes ou de douleurs sur les autres structures environnantes, notamment :

  • Le système digestif (troubles du transit) ;
  • Via le système musculo-squelettique : douleurs lombaires, maux de tête…

Quand consulter l’ostéopathe ?

En dehors ou pendant les règles, le suivi par un ostéopathe permet, via un traitement global, de rétablir la bonne mobilité du bassin et des lombaires (articulations, ligaments) et permet aux organes du petit bassin de mieux appréhender ces transformations.

En aucun cas le traitement ostéopathique ne se substitue au suivi régulier chez le gynécologue.