Hélène ZANIER &
Pierre-Emmanuel SABOUL
Ostéopathes DO à Lyon 6 et Lons-le-Saunier

Ostéopathie pour maux de tête
Maux de tête - Vertiges - Acouphènes

osteopathie maux de tete

Les maux de tête (céphalées, céphalées de tension, migraines), les vertiges (dysfonctionnements de la fonction de l’équilibre assurée par l’oreille interne) et les acouphènes (bourdonnements d’oreille) sont souvent inconfortables, douloureux et handicapants dans la vie de tous les jours. Lorsqu’ils ne sont pas liés à certaines pathologies, ils peuvent avoir comme origine des troubles musculo-squelettiques.

Mécanique ostéopathique : mieux comprendre comment s’installent certains maux de tête, vertiges, acouphènes

Au cours de la vie d’un individu, le corps subit des perturbations (traumatismes avec ou sans séquelles, sollicitations répétitives et contraignantes…) qui occasionnent des restrictions de mobilité et des blocages articulaires plus ou moins profonds.

Lorsqu’ils sont situés au niveau des cervicales et/ ou des dorsales supérieures, ils peuvent être à l’origine de maux de tête et/ ou d’autres symptômes tels que les vertiges et les acouphènes. En effet, les restrictions de mobilité et les blocages articulaires de la colonne cervicale et dorsale diminuent la mobilité générale du haut du corps (tête, cou, épaules) et obligent les muscles de la zone à travailler davantage. La mobilité générale de la zone est alors contrariée et peut, avec le temps, devenir irritante, difficile et entraîner des douleurs et des pathologies.

Rôle important de la première cervicale

D’un point de vue mécanique, il existe une relation incontestable entre la première vertèbre cervicale, le crâne, l’oreille interne et les nombreux paquets vasculo-nerveux situés à la base du crâne, du fait de leur proximité anatomique.

Toute perturbation de la mobilité de la première vertèbre cervicale peut être à l’origine de maux de tête et/ ou de vertiges et/ ou d’acouphènes en provoquant :

  • Des modifications de pression sur les différents nerfs et vaisseaux sanguins avoisinants ;
  • Des contractures sur les muscles environnants (musculature cervicale et des épaules) à l’origine de tensions à la base du crâne.

Notre approche ostéopathique spécifique

La colonne cervicale étant un segment très mobile situé à la partie haute du corps, elle est peu sujette aux blocages articulaires primaires hormis lors de certains traumatismes directs sur les cervicales (coups, chutes, entorses cervicales, arthrodèse…). Les restrictions de mobilité qui la concernent sont des fixations adaptatives et secondaires aux blocages articulaires primaires souvent situés sur les dorsales et le bassin (segments les moins mobiles du corps).

Il n’est pas nécessaire de manipuler les cervicales.

Pour une bonne efficacité du traitement, il convient de libérer les fixations primaires à l’origine des restrictions de mobilité secondaires retrouvées sur les cervicales. Seule une analyse biomécanique précise et codifiée de l’ensemble du corps humain permet d’accéder à ce résultat et ainsi de parvenir à un traitement fiable et durable.

Quand consulter l’ostéopathe ?

En prévention ou dès l’apparition des premiers symptômes, l’ostéopathe gère ces différents troubles en rétablissant la mobilité de la charpente du corps.