Hélène ZANIER &
Pierre-Emmanuel SABOUL
Ostéopathes DO à Lyon 6 et Lons-le-Saunier

Ostéopathie pour douleurs des membres inférieurs
Hanche - Genou - Cheveille - Pied

osteopathie membres inferieurs

Les douleurs au niveau des membres inférieurs : douleurs au niveau des articulations des pieds, des genoux, des hanches, des muscles, douleurs circulatoires…sont souvent très invalidantes, car déclenchées lors de la marche.
Lorsqu’elles ne sont pas liées à certaines pathologies, elles peuvent avoir comme origine des troubles musculo-squelettiques : une articulation dont la mobilité est perturbée est une articulation en souffrance à l’origine de nombreuses adaptations, d’inflammation et/ou d’usure prématurée locales ou à distance.

Mécanique ostéopathique : mieux comprendre comment s’installent certaines douleurs et pathologies des membres inférieurs

Au cours de la vie d’un individu, le corps humain subit de multiples perturbations, parfois localisées au niveau des articulations des pieds, des genoux, des hanches (traumatismes avec ou sans séquelles, sollicitations répétitives et contraignantes, activités sportives…) qui occasionnent des restrictions de mobilité et des blocages articulaires plus ou moins profonds, dont le patient n’est pas toujours conscient.

Ces restrictions de mobilité ou blocages articulaires peuvent être à l’origine de différents types de douleurs voire de certaines pathologies :

  • Douleurs articulaires (liées aux perturbations de mobilité articulaires) ;
  • Douleurs musculaires (liées aux tensions musculaires, secondaires aux perturbations de mobilité articulaires) :
    • Contractures des muscles de la cuisse (quadriceps, ischio-jambiers, adducteurs…) ou de la jambe (triceps sural…) ;
    • Tendinites multiples (tendon d’Achille, tendon rotulien, tendons des muscles de la patte d’oie…) ;
    • Pubalgies…

A long terme, les perturbations se cumulent, diminuent la mobilité générale des articulations, et les obligent à travailler d’avantage, sous contrainte, pour garantir le mouvement. Le couple « force & contrainte » en mécanique articulaire devient source d’inflammation chronique, d’usure prématurée et peut se traduire au niveau des membres inférieurs par :

  • Des douleurs rotuliennes ;
  • Un syndrome de l’essuie-glace ;
  • Des douleurs au niveau des ménisques : souffrance méniscale, usure-fissure méniscale… ;
  • Des douleurs tendineuses : tendinopathies chroniques multiples… ;
  • La formation d’épine calcanéenne au niveau de la voute plantaire ;
  • De l’arthrose ;
  • De l’usure prématurée au niveau des cartilages…

Le travail global mené par l’ostéopathe sur l'ensemble du corps du patient vise à restaurer la bonne mobilité articulaire. Cela permet de diminuer les douleurs articulaires et musculaires, diminuer les contraintes mécaniques exercées sur l’ensemble des articulations et diminuer les symptômes secondaires souvent associés.

Les lésions anatomiques quant à elles restent irréversibles, mais une atténuation des douleurs occasionnées peut tout de même être espérée.

Importance de l'ostéopathie sur les séquelles post traumatiques

Il est fréquent que des patients consultent avec des antécédents d'entorse, de fractures, de chirurgies…au niveau des chevilles, des genoux, des hanches.
Tous ces traumatismes, même lorsqu'ils sont cicatrisés, laissent une trace sur le corps. Avec ou sans séquelle notable, la mécanique articulaire s'effectue différemment, et dans les cas de traumatismes violents, certaines articulations peuvent aller jusqu’à perdre leur mobilité.

Restaurer la meilleure mobilité articulaire possible, dans le but de limiter les contraintes sur les articulations locales et périphériques, permet dans de nombreux cas de limiter les compensations à bien des niveaux.

Bien souvent, le travail de l’ostéopathe, couplé à celui des kinésithérapeutes, permet d’obtenir de meilleurs résultats.
 

Quand consulter l’ostéopathe ?

En prévention ou dès l’apparition des premiers symptômes, un suivi ostéopathique permet de gérer ces différents troubles en rétablissant la mobilité de l’ensemble du corps.